De la collecte au traitement des déchets

Les déchets recouvrent beaucoup de réalités différentes, qui dépendent de leur nature, leur type, leur dangerosité, leur volume, leur production. Sur l’ensemble du cycle de vie du déchet, ces variations déterminent les modes de collecte ainsi que les pratiques de traitement les plus adaptées. Les enjeux environnementaux, sanitaires, économiques, sociétaux, sont aussi des leviers qui influent sur les politiques mises en place.

Distinguer les différents déchets

Les déchets sont généralement distingués selon leur nature : dangereux, non dangereux et inertes. Une autre distinction se réfère à l’origine de production qui différencie les déchets municipaux incluant notamment les déchets ménagers et les assimilés, des déchets d’activités économiques. Pour en savoir plus sur les nomenclatures, consulter le site de l’ADEME.

Assurer la gestion des déchets

Les différentes étapes de la gestion des déchets sont les suivantes : la collecte, le transport, le pré-traitement, puis le traitement avec le recyclage ou la valorisation matière et la valorisation énergétique et l’élimination.

Ces différentes étapes sont menées en cohérence avec la hiérarchie européenne des modes de traitement des déchets qui fixe le cadre de la gestion des déchets afin de minimiser les impacts sur l’environnement. Elles sont réalisées par des opérateurs privés ou publics. La FNADE représente les opérateurs privés, adhérents à la fédération

Ainsi, selon le type de déchet, les opérateurs, en véritables industriels de l’environnement, apportent des solutions adaptées pour que le déchet soit géré et valorisé au mieux afin de devenir une ressource. La dimension sanitaire du traitement des déchets est aussi un enjeu d’importance, avec la dépollution notamment. Elle demeure une caractéristique déterminante de la gestion des déchets. 

La diversité des activités représentée au sein de la FNADE constitue une véritable richesse dans la vision globale de la gestion des déchets. 

Les synergies sont nombreuses et participent à l’émergence de positions communes que la FNADE défend auprès des différentes parties prenantes.

Faire entendre la voix des opérateurs du déchet, leur vision réaliste et pragmatique d’acteurs qui agissent quotidiennement pour collecter et traiter les déchets est essentiel. Dans une société où les enjeux environnementaux sont devenus cruciaux, il s’agit de participer activement à la définition des politiques et de contribuer à intégrer pleinement le déchet dans le modèle de l’économie circulaire.