Colloque AMORCE sur les biodéchets : participation de la FNADE

Plus de 250 participants ont participé au colloque AMORCE "Objectif Biodéchets : quels outils pour les collectivités ?" qui s’est tenu les 17 et 18 mai à Paris.

Jean-Marc Boursier, Président de la FNADE, lors de la plénière consacrée aux « enjeux de la valorisation des biodéchets », a rappelé que la LTECV incite à la généralisation du tri à la source des biodéchets pour tous les producteurs d’ici 2025. Les adhérents de la FNADE disposent d’un large panel de solutions à proposer à leurs clients collectivités territoriales pour traiter leurs biodéchets selon leurs besoins et les spécificités de leur territoire (rural, urbain, besoins en énergie).

Les enjeux sanitaires et environnementaux sont liés à la nature particulière de ce type de déchets et la solution retenue devra à la fois garantir la sécurité sanitaire du procédé - abattement des pathogènes, désinfection lavage du matériel pour la sécurité du personnel et des citoyens - ainsi que la qualité des produits issus de ces valorisations : composts, biogaz, voire des CSR.

Jean-Marc Boursier a souligné le potentiel particulier des biodéchets qui peuvent faire l’objet d’une valorisation organique et aussi de valorisation énergétique.

Lors de la seconde journée, Muriel Olivier, vice-présidente de la FNADE, était grand témoin de la table- ronde « Compost objectif qualité ». Elle a évoqué les différentes démarches en cours au niveau européen avec le BREF traitement des déchets, le paquet économie circulaire et surtout le projet de règlement fertilisant qui vise une harmonisation des règles de mise sur le marché.

Muriel Olivier a aussi exprimé la position de la FNADE sur le projet d’arrêté sur le règlement sanitaire pour les sous-produits animaux de catégorie 3 et notamment son opposition à toute dérogation à cet agrément sanitaire pour le compostage in situ au-delà de 10T/an (seuil définissant le gros producteur de biodéchets).

Enfin, Muriel Olivier a rappelé l’importance de la démarche d’assurance qualité sur les composts urbains portée par la FNADE, FNCC, METHEOR et AMORCE qui, à travers le renforcement des exigences par rapport à la norme, constitue un véritable vecteur de progrès.