Intervention de la FNADE à l'événement SNARR « Ici on trie »

Le Syndicat National de l’Alimentation et de la Restauration Rapide (SNARR) organisait sa première journée de sensibilisation au geste de tri le 15 octobre dernier. La FNADE s'est exprimée lors de la seconde table ronde intitulée : « Le bon geste de tri du point de vue du consommateur », avec Dominique Burgess, chargé de missions collecte et logistique.



En effet, de nombreuses enseignes de restauration rapide ne respectaient pas l'obligation de tri des 5 -flux et des biodéchets. Suite au rappel du Ministère de la Transition Ecologique début 2019, le SNARR s’est engagé à développer des solutions : installation du tri dans 70% des restaurants à fin 2019, et à 100% d’ici fin 2021. Cette matinée d'information et de mobilisation était donc déterminante pour partager ces engagements.

Les enseignes nationales de restauration rapide s'apprêtent donc à déployer le tri dans leurs salles de restaurant, et se sont rapprochées des professionnels de la gestion des déchets afin de négocier des solutions adaptées. Pour y parvenir, et afin de rendre la collecte et la valorisation des déchets efficace et efficiente, la restauration rapide doit s'appuyer sur la mutualisation des moyens.

La FNADE, le SNARR et la Fédération des Entreprises de la Boulangerie mettent donc en place une méthode permettant d'organiser des tournées en regroupant les enseignes. Pour en assurer le bon fonctionnement, les différents acteurs doivent convenir de règles de tri communes, uniformisées. Il a donc été défini un socle commun basé d’une part sur la collecte en mélange des emballages (hors verre), et d’autre part sur les biodéchets principalement de cuisine.

Des discussions restent en cours entre les différents acteurs, afin de définir l’allotissement optimal, puis de consulter les opérateurs pour démarrage des premières collectes d’ici la fin d’année.