La Charte d'Amélioration des Ports : une démarche innovante et durable

Les ports franciliens s’engagent pour l’environnement à travers la Charte d’Amélioration des Ports

Paris, le 27 novembre 2017

HAROPA – Ports de Paris, la Ville de Paris, les acteurs des filières BTP (UNICEM, Point P, Raboni) et produits valorisables (FNADE et FEDEREC), ont souhaité faire évoluer leurs pratiques pour préserver un environnement de qualité et permettre un développement durable de leurs activités en bord de voie d’eau. Le 5 décembre 2017, sur le port d’Issy-les-Moulineaux, ils signeront la nouvelle Charte d’Amélioration des Ports (CAP), démarche de progrès pour une meilleure insertion des ports dans la ville.

CAP est issue de plusieurs démarches engagées sur les ports franciliens depuis de nombreuses années (dont Sable en Seine) qui visent à faire progresser la performance environnementale et à améliorer le cadre de vie des riverains d’installations portuaires. Elle contribue ainsi au développement d’une logistique verte via l’utilisation du transport fluvial comme mode de transport vertueux (un convoi fluvial = 250 camions évités = 2,5 fois moins d’émissions de CO2 en g/t/km que par la route) et veille au maintien d’une vie urbaine de qualité.

C’est pour célébrer l’avènement de cette démarche, ainsi que l’engagement de nouveaux acteurs, que HAROPA Ports de Paris, la Ville de Paris (Service des Canaux), l’UNICEM, Point P, Raboni, la FNADE et FEDEREC, membres fondateurs, invitent entreprises et collectivités franciliennes à débattre autour de cette nouvelle génération de ports dans la ville.

Concrètement, la Charte d’Amélioration des Ports concerne deux catégories d’activités portuaires :
- les activités portuaires à caractère industriel : la démarche s’effectue en partenariat avec les organisations professionnelles et les entreprises présentes sur les ports qui s’engagent, à réaliser un audit périodique par un organisme indépendant
sur les critères d’intégration urbaine, architecturale et paysagère, la maîtrise des impacts environnementaux des activités et l’information régulière des publics concernés et à mettre en oeuvre un plan d’action ;
- les activités portuaires à caractère d’animation et de loisirs : la démarche s’appuie sur une Charte des usages élaborée et concertée avec les parties prenantes à l’échelle d’un ou de plusieurs ports. Elle a pour objectif de définir des bonnes pratiques afin d’assurer la tranquillité des riverains et un usage partagé qui soit bénéfique pour tous.

Dans le cadre de la Charte, HAROPA – Ports de Paris met en place des instances de dialogue, comme les Comités Locaux d’Information Portuaire (CLIP) qui permettent de restituer les résultats d’audits à l’ensemble des parties prenantes (riverains,
associations,…) ou les réunions du Conseil de la Charte sur les ports d’animation et de loisirs.

Le 5 décembre, de nombreuses entreprises implantées sur les zones portuaires franciliennes matérialiseront leur engagement dans cette démarche innovante et durable. À travers une diversité de témoignages, les résultats concrets et les bénéfices pour l’environnement et le cadre de vie de CAP seront présentés et débattus, avant la signature officielle de la Charte.


Mardi 5 décembre 2017 – 11h30

Port d’Issy-les-Moulineaux – Port Victor

Quai du Président Roosevelt
92130 Issy-les-Moulineaux

Pour en savoir plus : www.haropaports.com/fr/paris/environnement/cap

CONTACTS PRESSE

HAROPA – Ports de Paris : Marine CHAUMON - 01 40 58 28 74 - marine.chaumon@haropaports.com - www.haropaports.com

FNADE : Marie-Claire PEPIOT - 01 53 04 32 90 - mc.pepiot@fnade.com – www.fnade.org