Développer le recyclage des plastiques en France

Paris, 10 avril 2015

Une étude menée par le cabinet Deloitte sur « l’état des lieux de la filière du recyclage des plastiques en France » dessine différentes pistes de travail pour accélérer le recyclage des plastiques en France.

Cette étude inscrite dans le Contrat de Filière Chimie & Matériaux, a été cofinancée par la DGE, l’ADEME et 2ACR, et a réuni huit organisations professionnelles dont la FNADE : UIC, PlasticsEurope, Elipso, Federec, FNADE, Fédération de la plasturgie et des composites, CCFA, ATHIL, ainsi que trois
éco-organismes : Eco-emballages, Ecosystèmes et Ecologic.


Elle propose de développer une industrie du recyclage et de la valorisation matière des plastiques en France, et définit les moyens nécessaires à mettre en oeuvre à travers un contrat d’expérimentation.


Les objectifs visés sont :
· Augmenter le recyclage matière de 300 000 tonnes supplémentaires de déchets plastiques par an, sur 5 ans soit +50% à horizon 2020
· fortifier une industrie du recyclage et de la valorisation des plastiques en France
· créer 2 000 emplois liés au développement de cette industrie.


Pour atteindre ces objectifs, l’étude pointe la nécessité de :
· favoriser l’accès aux ressources-déchets « plastiques » dispersées et diffuses,
· mettre en place des mécanismes d’amorçage sur l’ensemble de la chaîne de valeur pour lancer cette nouvelle économie,
· développer de la production et de l’utilisation des combustibles solides de récupération (CSR), pour la valorisation énergétique des refus de tri,
· développer de nouveaux produits fabriqués en France à partir des déchets recyclés et régénérés.


Ces actions supposent une évolution des comportements entre industriels avec la nécessité d’un partage de la valeur, et aussi des rapports avec les pouvoirs publics et les collectivités territoriales à travers des démarches concertées, collaboratives, inscrites dans le moyen/ long terme.


Des mesures réglementaires ciblées et pragmatiques, ainsi qu’un soutien à l’amorçage de 150 millions d’euros sur 5 ans, permettraient de lancer cette expérimentation.


La FNADE salue la dynamique collaborative qui a animé ces travaux, rassemblant des acteurs publics et privés, partageant une volonté commune d’inscrire le recyclage et l‘économie circulaire dans un nouveau modèle. Elle souligne la démarche innovante de cette étude qui a réuni des entreprises de l’ensemble de la filière, du tri des déchets à l’utilisation finale de ces ressources matières par des
industriels. Ce dialogue a permis d’appréhender ensemble les problématiques des différents acteurs et a ouvert de nouvelles voies de réflexion.

La fédération se félicite aussi de la cohérence de cette démarche avec les orientations du projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte.


Pour Michel Valache, Président, « cette étude constitue une étape supplémentaire pour lever les freins et favoriser le développement du déchet-ressource en France. Cette mobilisation est rendue de plus en plus nécessaire dans un contexte économique tendu où les valeurs environnementales et sociétales ne sont pas assez reconnues et valorisées. C’est à travers une chaine vertueuse de partage de la valeur que nous pourrons écrire ce nouveau modèle. »

Télécharger
Contact presse FNADE

Marie-Claire Pepiot
FNADE - 33 rue de Naples
75008 PARIS
mc.pepiot@fnade.com
Tel : 01-53-04-32-90