Congrès de la FNADE 2015 : Filière biodéchets, comment réussir ensemble ?

Le congrès de la FNADE s’est tenu le mardi 30 juin 2015 à l’Institut Pasteur à Paris. Il a réuni 200 personnes autour d’un sujet d’importance, celui de la filière biodéchets, à un moment où les ambitions en faveur de l’économie circulaire sont réaffirmées avec la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte.

Devant un public rassemblant des adhérents de la fédération et des parties prenantes invitées, le colloque de la FNADE a réuni les acteurs majeurs de cette filière. Services de l’état, institutionnels, collectivités territoriales, professionnels des déchets, agriculteurs utilisateurs, se sont exprimés sur les nouveaux enjeux et les impacts futurs qui affecteront l’ensemble de la gestion des déchets. Comme ce fût souligné pendant les débats, le choix du titre « comment réussir ensemble ? » était bien à l’image de la dimension collaborative souhaitée par la fédération.

Un état des lieux de la filière biodéchets a d’abord été posé, s’appuyant notamment sur le retour d’expérience des gros producteurs, avec un focus également sur le TMB. Les freins et les leviers ont été mis en perspective avec les nouveaux enjeux induits par le cadre législatif et réglementaire de la loi de transition énergétique. Consensus partagé autour de la nécessité d’impulser un nouvel élan à cette filière pour notre pays qui n’est pas en avance dans ce domaine.

Une première table-ronde sur la problématique du captage des biodéchets selon les territoires a été nourrie par un retour d’expérience d’une collectivité territoriale ayant déjà mis en place cette collecte. Pour les représentants des collectivités territoriales, ce fût l’occasion s’insister sur leur volonté de choisir les moyens pour atteindre les résultats attendus et de rappeler que le coût doit rester raisonnable. Un panorama des matériels existants a montré que les fabricants sont prêts techniquement pour la mise en œuvre tout en insistant sur la notion de services associés.

La seconde table ronde focalisée sur les défis de la performance et de la qualité, a rappelé certaines complexités liées à la nature des biodéchets et a identifié précisément les axes de progrès à travailler. En croisant des paroles d’opérateurs, d’utilisateurs de composts ainsi que les données de l’ADEME et la vision prospective des bureaux d’étude, des éléments tangibles ont été rassemblés pour que les biodéchets soient de véritables ressources pour le retour au sol et pour l’énergie.

Michel Valache, Président de la FNADE, a clôturé ces débats en rappelant l’impérative nécessité de mettre en place des solutions variées, adaptées selon les territoires et d’en assumer le prix.