FNADE Actualités

n°146 - 13 Mars 2019

EDITO

Edito du Président

Le 18 janvier, La CME (Confédération des Métiers de l’Environnement) a signé avec l’Etat un engagement mutuel dans le cadre du Comité Stratégique de la Filière (CSF) « Transformation et Valorisation des déchets ».

Etaient signataires Madame Brune POIRSON, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de la Transition écologique et solidaire, Madame Agnès PANNIER-RUNACHER, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Economie et des Finances, Jean-Louis CHAUSSADE, Président du CSF et Directeur général de Suez, et les vice-présidents du CSF, Bernard HARAMBILLET, Directeur Général de l’activité Recyclage & Valorisation au sein de Veolia et Jean-Philippe CARPENTIER, Président de FEDEREC et dirigeant de l’entreprises de recyclage Nord Pal Plast.

Je me réjouis de cette signature qui ouvre vers de nouveaux projets pour accélérer la mutation de la filière et développer la croissance verte et l’emploi au sein des territoires. Les entreprises vont mener des expérimentations, véritables laboratoires industriels, qui nous permettront ainsi de concrétiser des axes de développement comme par exemple l’incorporation des matières recyclées, qui est un levier majeur pour mettre en œuvre l’économie circulaire. La filière CSR constitue aussi un axe prioritaire du CSF et c’est un choix important car ces combustibles, qui sont des refus de tri et dont les volumes vont inévitablement augmenter, représentent un réel potentiel pour produire une énergie locale et de récupération. C’est aussi avec les CSR notamment que nous pourrons détourner une partie des déchets admis actuellement en stockage et ainsi respecter les objectifs fixés par les pouvoirs publics.

Je tiens à souligner que l’ensemble de ces projets vont permettre de développer les compétences des hommes et des femmes qui travaillent dans la filière de recyclage et de valorisation des déchets. Nos métiers innovent, évoluent et avec eux, les savoir-faire des collaborateurs de nos entreprises. Des compétences nouvelles sont attendues pour accompagner la mutation du secteur.

L’économie circulaire est une opportunité pour l’emploi, pour les territoires, pour les citoyens, pour notre économie, pour l’environnement et nos entreprises. Le CSF constitue une des voies pour parvenir à concrétiser la transition attendue. En s’engageant ensemble, l’Etat et les entreprises œuvrent conjointement à développer ce modèle de demain, conciliant écologie et économie.

Philippe Maillard

Président

Retrouvez l’ensemble des projets du CSF ici.